Septièmes, neuvièmes dans les accords : Quand et où ?

Trouver les accords qui admettent une septième et/ou une neuvième dans une gamme donnée.

Publicités

Il y a un moyen très simple de savoir si un intervalle est possible pour une Fondamentale donnée en fonction de la gamme : Il suffit de regarder si cet intervalle existe (Merci M. de la Palisse).

Je reprends l’exemple avec les degrés de la gamme de DO Majeur, qui est transférable aux degrés de toutes les gammes diatoniques Majeures, mineures ou autres.

Cas des 7èmes et septièmes Majeures :

Pour chacun des degrés, regarder le nombre de Dt le séparant du degré précédent. La raison est simple :

  • Une septième est située à 10Dt après la Fondamentale
  • Une 7ème Majeure est à 11Dt après la Fondamentale.

Puisqu’on a 12Dt  d’une note à son octave, un simple renversement donne le nombre de Dt pour faire le trajet inverse, soit:

  • Deux Dt avant la Fondamentale pour la septième mineure
  • 1Dt avant la Fondamentale pour la septième Majeure.

On voit d’emblée que pour la gamme de DO Majeur, seuls do et fa (degrés I et IV) ont le degré les précédant éloigné de 1Dt. (En fait, C’est totalement évident quand on connaît la gamme, mais on ne pense pas forcément à ça pour évaluer rapido les septièmes.)

Pour tous les autres degrés, il y a deux Dt. Les degrés I et IV seront ‘porteurs’ d’accords 7èmes Majeurs, les autres de 7èmes. Comme je deviens un peu fainéant, je scanne juste mes griffonnages pour orner mon propos :
1-Scan

Concernant le si, l’accord qui en découle est un accord m7b5, soit un accord diminué + une septième.

Très souvent, l’accord de VIIème degré de la gamme de DO Majeur est interprété comme un SIdim7, cad un accord de SIdim avec une septième également diminuée (sol#). Or, le sol# ne fait pas partie de la gamme de DO Majeur.

On peut également voir quels degrés admettent des secondes :

(ou neuvièmes, selon leur octave) :
1-Scan-001
Grâce à ce truc tout simple, on voit si un degré dans une gamme Majeure admet une 7ème Majeure ou mineure, et idem pour les secondes / neuvième. D’où 2sus, 9 add et tout le tremblement.

On pourrait continuer avec tous les intervalles ( quarte, Sixte etc..)
Remplacez les notes par les degrés et vous aurez le reflet du tableau de la fin de l’article précédent.

Auteur : Yves Blasquez

Autodidacte donc curieux, j'ai toujours préféré les chemins de traverse aux nationales. Mes différents sites disséminés sur la toile racontent mes promenades.

4 réflexions sur « Septièmes, neuvièmes dans les accords : Quand et où ? »

  1. Hi Yves, ça va à Lyon ?

    J’essaye de comprendre ta logique, mais je ne suis pas certain d’avoir tout compris dans ta représentation, sorry :
    – que veux-tu dire par Dt (je suppose que c’est 1/2 ton ?)
    – que représente les  » triangles  » ? Et pourquoi uniquement sur DO (I er degré) et FA (IV ème degré) ?

    Je suppose que c’est pour mettre en évidence ces degrés I et IV ?
    Sinon, j’ai vérifié dans mes tableaux de gammes, c’est correct…

    Je vais essayer de t’expliquer la construction des accords et leur ordre logique dans la gamme mineure de LA
    (ce sont les mêmes accords que la gamme Majeure de DO, puisque ce sont des gammes  » relatives « )
    C’est plus facile à comprendre en comparant les 2 tableaux que je t’ai envoyé en .pdf 😉

    Ou alors, Yves, dessine un tableau de 12 colonnes et indique les notes de la gamme en tenant compte des intervalles (1 /2 tons et tons)

    A – B – C – D – E – F – G – A (- B – C – D – E – F – G – A)

    1 – 2 – b 3 – 4 – 5 – # 5 – 6 – b 7 – 8 (en intervalles)

    tu pars de la Fondamentale (1) A et tu comptes une note sur deux vers la droite :
    A – C – E – G = A m 7

    tu pars de la seconde (2) B et tu comptes une note sur deux vers la droite :
    B – D – F – A = B m 7 b 5

    tu pars de la tierce mineure (b 3) et tu comptes une note sur deux vers la droite :
    C – E – G – B = C M 7 (comme tu l’avais écrit, pour la gamme Majeure de DO)

    tu pars de la quarte (4) D et tu comptes une note sur deux vers la droite :
    D – F – A – C = D m 7

    tu pars de la quinte (5) E et tu comptes une note sur deux vers la droite :
    E – G – B – D = E m 7

    tu pars de la quinte augmentée (# 5) F et tu comptes une note sur deux vers la droite :
    F – A – C – E = F M 7 (comme tu l’avais écrit, pour la gamme Majeure de DO)

    tu pars de la septième mineure (b 7) G et tu comptes une note sur deux vers la droite :
    G – B – D – F = G 7

    et on recommence à partir de LA

    Voilà Yves, j’espère que c’est clair ?

    Je t’ai expliqué la construction des accords de 4 notes, mais c’est la même logique pour des accords de 3 notes où l’on obtiendra que des accords mineurs ou Majeurs.

    Cette logique fonctionne avec toutes les gammes, mais devient trop complexe pour les accords de 5 notes (accords 9 avec, parfois, des quintes diminuées ou augmentées !?)

    En fait, on obtiens le même résultat, mais par des moyens différents 😉

    A toi de voir, j’ai hésité à expliquer cette logique dans un article de mon blog, parce que je ne savais pas trop comment faire (avec les tableaux d’intervalles, c’est plus facile)

    Je suis en train de développer des grilles de positions en couleurs des principaux accords, dans les formes les plus faciles à jouer et les plus utilisés (accords de 3 ou 4 notes, parfois 5 notes).

    J’espère avoir fini à la  » date limite symbolique  » du 21 juin (Fête de la Musique et début des vacances ;).

    Bonne soirée, Yves, en espérant que le soleil brille toujours sur Lyon, ici c’est la grisaille et des averses annoncées pour les 4 prochains jours…

    Francis

    J'aime

    1. Hello Francis. Merci de ton intervention argumentée et étayée. On voit que tu t’es déjà penché sur le sujet. 😉
      Ton post est long, alors je répondrai en plusieurs fois..

      « – que veux-tu dire par Dt (je suppose que c’est 1/2 ton ?) »
      Oui. Le Dt est l’unité de base dans la notation Y.

      « – que représente les » triangles » ? Et pourquoi uniquement sur DO (I er degré) et FA (IVème degré) ? »
      Oui pour le triangle : il symbolise la 7éme Majeure
      Dans la gamme diatonique Majeure, les septième des degrés I et IV sont Majeures car la septième mineure pour ces degrés ne fait pas partie de la gamme. Je ne dis pas qu’ils n’existent pas : Simplement, dans le strict cadre de la gamme Majeure de DO, par exemple, DO7 n’est pas possible. DO7M, lui, est possible. Idem pour l’accord de SOL.

      J’estime mon système (Y) plus simple que celui que tu me proposes, puisque quelle que soit la note, il suffit d’ajouter le nombre de Dt correspondant pour trouver n’importe quel intervalle. Et comme tu le fais remarquer, la logique que tu me proposes devient trop complexe pour les accords à 5 notes, alors que je n’ai aucune difficulté à manipuler / calculer ce type d’accords avec mon astuce Y.
      De toute façon, une fois la règle établie pour une gamme Majeure, on peut appliquer cette règle à l’ensemble dés gammes Majeures en se référant aux degrés. Simplissime. Quand à la gamme mineure, ce que tu dis est vrai dans sa version ‘naturelle’. Or, on l’utilise aussi, et à ce qu’il semble encore plus, dans sa déclinaison mélodique, donc avec deux altérations, ce qui change la donne.

      Au fond, comme tu dis, le principal est de s’y retrouver et de mieux comprendre pour jouer plus aisément.

      J’ajoute que je reste un béotien et que je débroussaille plus que je ne sème. 😉

      La suite plus tard.
      Bonne soirée, Francis.

      J'aime

    2. (Réponse suite 1)
      J’ai bien reçu et regardé tes tableaux en pdf. Oui, ils sont (forcément) logiques, puisque chaque ligne est séparée de la précédente par un demi-ton. Personnellement, je préfère examiner les accords / gammes au sein de leur biotope (association ton/mode), puisque c’est de cette façon qu’on les utilise.
      Mais toutes les pistes sont bonnes à suivre. Suite à venir 😉

      J'aime

    3. (Réponse suite 2)
      Re Francis.
      Oui, c’est vrai, les remises à jour prennent un temps considérable. C’en est même à se demander s’il ne vaudrait pas mieux faire table rase et tout reprendre à zéro. Parfois ça me tente 😉
      Tu te mets une pression considérable en espérant une ‘dead line’ symbolique au 21 juin. Surtout qu’un blog, c’est jamais vraiment fini…
      Je suis allé voir ton article. J’ai aimé la retenue et la pudeur dans ta façon d’écrire. C’est rare de lire des avis qui ne soient pas tranchés au fer rouge. Je connais très mal Renaud. Ton article sur son dernier opus donne envie, en tout cas me donne envie d’en savoir plus sur le personnage que sur son disque. C’était peut-être le but recherché.
      J’espère que ton article sera lu et apprécié. J’en ai profité pour m’inscrire sur la plate-forme.
      Bientôt riche alors ? 🙂

      Bonne soirée à toi
      Yves

      J'aime

Un avis, une remarque ? C'est à vous.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s