La transposition (1)

Qu’est-ce que la transposition ?

Transposer un morceau de musique, c’est décaler vers le bas ou vers le haut toute ou partie des notes (ou des accords) d’un discours musical.
Cette action ne change pas le rapport entre les notes transposées mais leur hauteur par rapport à ce qu’elles étaient à l’origine.

On transpose pour :

-Adapter l’accompagnement à une hauteur de voix plus pratique
et/ou
-Apporter un changement de tonalité dans un morceau (Modulation).

Dans tous les cas, on change la tonalité du passage (la note Tonique de la gamme) mais pas (en tous cas, rarement) son mode : Si on est en Majeur, on reste en Majeur.

Comment transposer un morceau vers une autre tonalité ?

J’appelle ça la transposition simple. C’est le cas typique de l’accompagnement à la guitare qu’on doit jouer plus aigu ou plus grave afin de s’adapter à la voix.
Si on veut transposer la totalité d’un morceau dont on connaît les accords, on ajoute ou retranche le nombre de Dt voulu, sur l’ensemble des accords, sans se préoccuper des degrés, et c’est tout. C’est d’ailleurs ce qu’on fait avec un capodastre à la guitare, allez directement ici.

Et si on veut juste transposer une phrase musicale sans toucher au reste ?

Transposer juste (sans jeu de mots) quelques portées  à l’intérieur d’un morceau est un peu plus compliqué, parce que l’oreille est sensible aux changements de tonalité. Tenir compte de cette sensibilité garantira des glissements agréables et ‘naturels’. Ces passages musicaux sont souvent l’occasion d’apporter un changement de mélodie et d’atmosphère. En tout cas, ça aère vraiment la musique et/ou la chanson. C’est ce qu’on appelle la modulation.
Les degrés servent, entre autres, à trouver le chemin pour glisser d’une tonalité à une autre de façon agréable pour l’oreille.

Il y a donc plusieurs types de transposition ?

Oui, et les plus accessibles sont :

  • La transposition simple : On décale vers le haut ou vers le bas la totalité de la musique. Voir plus haut.
  • La modulation : On glisse d’une gamme à une autre pour y rester un certain temps à l’intérieur d’un discours musical. Voir l’article suivant concernant le cycle des Quintes.
  • L’emprunt : Pour ajouter à l’intérieur d’une progression un ou deux accords issus d’une autre gamme. C’est un cas à part.  J’en parlerai plus tard.
    Peut-être 🙂

Comment on fait pour transposer ou moduler ?

On peut tout faire à l’oreille (si on a l’oreille et du feeling), mais utiliser certaines techniques, ou mieux comprendre est toujours bénéfique. Voici en tout cas quelques pistes que j’utilise pour me faciliter les choses.
Pour ‘sauter’ d’une gamme à l’autre de façon harmonieuse pour l’oreille, on gagne à utiliser le cycle des Quintes.
L’article qui débroussaille est là : La transposition (2) avec le cycle des Quintes


Merci de prendre quelques instants pour répondre à ce sondage

Publicités

Auteur : Yves Blasquez

Autodidacte donc curieux, j'ai toujours préféré les chemins de traverse aux nationales. Mes différents sites disséminés sur la toile racontent mes promenades.

Un avis, une remarque ? C'est à vous.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s