Les degrés de la gamme (2) : Plus de détails

Les degrés de la gamme, leur nom, leur notation, pourquoi et comment on s’en sert.

Publicités

Suite de ‘Les degrés de la gamme (1) : Présentation

Illustration article les degres

Les degrés ont-ils une notation particulière ?

Les degrés s’indiquent en chiffres romains. Leur notation vient se substituer à celle des notes. Une fois annoncé le ton de la gamme, le reste est facile à construire. Si ce n’est pas précisé, on utilise le mode Majeur, mais les degrés sont, dans une certaine mesure, applicable au mode mineur ou à un autre mode.

Les degrés correspondent-ils juste aux notes ?

A l’intérieur d’une gamme définie en ton et en mode, les degrés sont associés :

  • Aux notes, dans la plupart des ouvrages traitant de solfège traditionnel
  • Aux accords, dans pas mal de publications web, surtout ceux dédiés à la guitare rythmique. Chacune des notes est la fondamentale de son propre accord; il est alors plus correct de dire ‘l’accord issu du degré XX’.

Les degrés représentent les sept points d’une gamme diatonique.

En plus d’un chiffre, des degrés portent un nom

Degrés gamme DO Majeur

Faut-il apprendre leur nom par coeur ?

Ces noms sont très utilisés en solfège, et la mémorisation se fait toute seule au fil du temps.
Comme ils suivent les notes de la gamme, c’est pas si compliqué.
Dans un premier temps, retenir ‘Tonique’ (I) , Sous-dominante’ (IV) et ‘Dominante’ (V), c’est déjà pas mal. D’ailleurs, dans une gamme Majeure, les accords de base de ces trois degrés sont Majeurs.

C’est utile ?

Yess. On utilise les n°s des degrés pour un tas de choses. Par exemple, Lorsque l’on joue, il est possible de ne pas préciser les accords du morceau, mais juste les degrés.
On indique simplement :
« Fais un I  IV  V  IV  I  IV  V  puis I  IV  V  IV  I  IV  V, puis V7ème… »
Et nous voilà en train de jouer ‘Je t’aime moi non plus’, quelle que soit la tonalité de départ.

On a utilisé le n° des degrés pour conduire aux accords. On aurait dû dire ‘Fais un accord de degré I etc. mais bon, on ne va pas couper les cheveux en quatre.

Si on change de tonalité, la suite des degrés reste rigoureusement la même. C’est donc une façon pratique de transposer une suite de notes ou d’accords d’une tonalité vers une autre.

Par défaut, le mode est Majeur et la tonalité est DO.

Vous lirez parfois ‘La sensible monte naturellement vers la Tonique’. Comprenez que, lors d’un passage musical,  jouer un degré VII donnera envie d’entendre ensuite le degré I. Et ce,  quelle que soit la gamme Majeure.
Voilà pourquoi on cite les degrés plutôt que les notes..

Un exemple simple de transposition avec les degrés

La suite d’accords DO  FA  SOL, des degrés I  IV  V de la gamme de DO Majeur correspondent à :

  • MI  LA  SI  de la gamme de MI Majeur.
  • RE#  SOL#  LA#  de la gamme de RE# Majeur.
  • LA  RE  MI  de la gamme de LA Majeur
    Etc..

Toujours les mêmes degrés, mais dans des tonalités différentes. Jetez un coup d’oeil ici, avec les accords magiques.

On peut également user des degrés pour changer le mode

Passer du DO Majeur au LA mineur, en jouant les accords issus des degrés I  V  VI :
DO  FA  SOL pour le DO Majeur
LAm  REm  MIm pour le LA mineur

Attention au rôle de la sensible (degré VII) qui, en particulier dans le mode mineur, nécessite un traitement particulier.

Comment se souvenir de toutes ces notes, tous ces accords ?

Concrètement, on utilise souvent les mêmes tonalités Majeures. Au bout d’un moment on les connaît par coeur. Et si on ne les connaît pas, l’important est de savoir COMMENT on les construit. Pour explorer ce thème, jetez un coup d’oeil à la série d’articles sur la transposition.

Quelques avantages à utiliser cette ‘super structure’ des gammes :

  • Sachant qu’une gamme est Majeure, on sait que :
    les accords des degrés  I IV V sont Majeurs,
    les II III VI mineurs,
    et le VII diminué.
  • Les écarts entre les degrés étant constants d’une gamme à l’autre, il est très facile de changer de tonalité.
  • L’utilisation des degrés permet de trouver rapidement les suites d’accords qui sonnent bien
  • Les degrés introduisent la notion de cadence : Commencer, musarder dans et terminer une phrase musicale. On appelle ça les cadences, et un clic ici vous y mène.

logo-pdf


Merci de prendre quelques instants pour répondre à ce sondage

Auteur : Yves Blasquez

Autodidacte donc curieux, j'ai toujours préféré les chemins de traverse aux nationales. Mes différents sites disséminés sur la toile racontent mes promenades.

Un avis, une remarque ? C'est à vous.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s