Les accords à la guitare en mode texte

On peut montrer un accord à la guitare sous forme d’image ou d’une simple ligne de texte.

L’avantage du mode texte est que l’on peut noter très vite un accord qu’on voit mais dont on ne connaît pas le nom, pour le rejouer plus tard. C’est un truc très pratique quand on débute à la guitare.
Cerise sur le gâteau, utilisé conjointement avec la notation Y, on peut identifier rapidement les notes utilisées et leurs intervalles.

Comment faire ?

On commence par examiner la corde de mi grave

  • On indique par un chiffre indiquant le n° de la frette sur laquelle s’appuie la corde.
  • Pour une corde jouée à vide, on note 0.
  • Si la corde n’est pas jouée, on note ‘X’.
  • On continue avec la corde suivante, jusqu’à la sixième corde (mi aigu)

Un exemple : L’accord de LAm joué en position ouverte (cad non barré)

Guitare posée à plat sur les genoux :
Sélection_058

1ère corde : x
2ème corde : 0
3ème corde : 2
4ème corde : 2
5ème corde : 1
6ème corde : 0

Ce qui donne x 0 2 2 1 0.


Pour connaître les notes jouées

On additionne le Y des cordes à vide avec les frettes :

Corde à vide Y 4 9 2 7 11 4
Position sur les frettes X 0 2 2 1 0
Addition Y + frette X 9 4 9 0 4
Correspondance latine X la mi la do mi

Une fois remis dans l’ordre, on retrouve bien la do mi, constituants de l’accord de LA mineur.
La première note entendue est le la, l’accord est donc joué dans son état fondamental, confirmé par la triade la do mi fait par les trois cordes les plus aiguës.

Documents à télécharger pour se simplifier la vie :


Toutes les notes sur le manche de la guitare, en notation normale et Y. Pour faciliter la lecture, le nom des notes a été laissé en majuscules.notes manche guitare


…Et évidement, l’outil magique qui va avec : Feuille de recherche d’accord sur le manche de la guitare par méthode Yfeuille recherche accord


logo-pdf


Merci de prendre quelques instants pour répondre à ce sondage

Publicités

Auteur : Yves Blasquez

Autodidacte donc curieux, j'ai toujours préféré les chemins de traverse aux nationales. Mes différents sites disséminés sur la toile racontent mes promenades.

4 réflexions sur « Les accords à la guitare en mode texte »

  1. Hi Yves, je viens de passer voir ton site… et je ne comprends pas vraiment ta méthode, sorry!
    J’ai d’abord cru que  » Y  » correspondait à la position des intervalles, comme dans mes tableaux.

    exemple : Si on prends la corde de LA (n’oublies pas que j’ai choisi la note de LA et la gamme mineure naturelle de LA, comme référence dans tous mes tableaux) en comptant en intervalles, ça donnerait ceci en partant de LA comme fondamentale (corde à vide) :

    la seconde mineure (b 2) = SI bémol (B b), la tierce mineure (b 3) = DO (C), le tierce Majeure (3) = RE bémol (D b), la quarte (4) = RE (D), la quinte diminuée (b 5) = MI bémol (E b), la quinte juste (5) = MI (E), etc…

    Je ne vais pas refaire les 12 douze notes d’une octave, c’est toujours la même logique avec des intervalles.
    J’ai regardé tes tableaux et je comprends plus rien, sorry ! Tes chiffres ne correspondent pas du tout à des intervalles !?

    A moins d’avoir mal lu, ce qui est possible…
    Quelle est la référence de ton système ?
    Le  » X  » représente bien des cordes à vide, mais le  » Y  » ?

    Merci d’avance, Yves, de m’expliquer ou de m’envoyer le lien vers l’article correspondant.
    A +
    Francis

    ps : j’ai ralenti le rythme de publications de mes articles, mais la mise à jour de mon dictionnaire de gammes et d’accords continue toujours…

    J'aime

    1. Hello Francis.
      La notation Y affecte à chaque note un nombre. do=0, do#=1, re=2 etc jusqu’à si=11.
      Le do à l’octave suivante vaut 12 ou 0, car l’octave boucle sur elle-même.
      L’unité est donc de 1 demi-ton entre chaque note chromatique, et cette unité à pour nom le Dt.
      La différence entre 2 notes est donné par le nombre de Dt, obtenu par simple soustraction.
      3Dt entre deux notes correspondent à une tierce mineure, 4Dt une tierce Majeure, 7Dt à une Quinte juste, etc…

      à partir de là, tous les calculs d’accords sont possibles. Il suffit d’ajouter, par exemple, 2Dt à la valeur Y d’une note pour trouver son intervalle de seconde….

      Le X sur une corde correspond à une corde NON JOUÉE. 🙂
      Donc sur la guitare, on additionne simplement la valeur Y de la corde avec son n° de frette pour connaître la valeur Y de la note obtenue.
      Exemple : Corde de Re, doigt sur la 3ème frette.
      Valeur Y de re = 2
      Ajoute le nombre de frettes : 3+2=5
      5 en valeur Y = fa.
      Et voilà…

      Le mieux est que tu lises la page sur les notes, https://fichesmusique.wordpress.com/01-00-les-notes/
      c’est le point de départ de la méthode. C’est pas du tout compliqué.

      Merci de ton mot, j’espère avoir répondu à tes questions

      Yves

      J'aime

      1. J’ai été voir ton article, avec ton explication détaillé c’est plus clair en effet… juste comprendre qu’il faut additionner les 1/2 tons. Mais, j’ai tendance à confondre avec la notation en intervalles, avec laquelle j’ai développé mes tableaux. D’où ma question 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Portées, tablatures, notes, mode texte, peu importe. Tous sont des ‘ponts de vue’ différents, des chemins qui vont dans la même direction. Le solfège ‘traditionnel’ permet sans aucun doute d’aller beaucoup plus loin que les autres moyens. Mais son langage nécessite un apprentissage pas évident.

        J'aime

Un avis, une remarque ? C'est à vous.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s