Les bases de la notation Y (3) : Chromatique, diatonique, altéré…

(Suite de la page ‘Les bases de la notation Y (2)‘ )

Chromatique, diatonique, altéré, was ist das ?
Y a-t-il différentes sortes de notes ?

Toutes les notes sont, à la base, des sons, plus où moins graves ou aigus. Le solfège traditionnel les classe selon une logique qui lui est propre mais qui n’est pas très accessible. Je vous propose une autre approche.

Il y a 7 notes dans la gamme diatonique (Touches blanches : do re mi etc.) mais si on ajoute les notes intermédiaires (Touches noires), on en compte 11 (do#, par exemple, qui se place entre le do et le re).

clavier-2-octaves
Pour les différencier, en solfège traditionnel, certains noms de notes sont suivies d’un  bémol (b) ou d’une dièse (#).
Un # élève la note d’un Dt. Un sol# correspond à la touche noire entre le sol et le la
Un b abaisse la note d’un Dt. Un sib correspond à la touche noire entre le la et le si

L’astuce en Y est d’éliminer le bémol (b) au profit de la dièse (#)

Les notes sont toujours là, mais un sib sera noté la#.
rien ne change : un la# vaudra toujours Y10.
Du coup, n’importe quelle note à laquelle on ajoute 1Dt devient #, sauf si elle n’existe pas : Il n’y a pas de mi#, et pas non plus de si#.
En réalité, ce qui existe, c’est juste une convention de notation dans un environnement défini. L’environnement Y est ramené à sa plus simple expression.
Et les musiciens ‘traditionnels’ hurlent au sacrilège. 😉

Plus en profondeur : Dans une gamme chromatique, on trouve deux sortes de notes :

gamme-chromatique-y

  • Les notes faisant partie de la gamme de DO Majeur : do re mi fa sol la si
    que je peux désigner aussi en Y 0  2  4  5  7  9  11.
    Retenez bien ces nombres. Par la suite, ils serviront de référence pour ‘penser’ la notation Y.
  • Les autres : do#   re#   fa#   sol#   la#
    ou Y(1  3  6  8  10).
    On dit de ces notes qu’elles sont ‘altérées’, dans le sens où le # modifie la note d’1Dt vers le haut : Elles sont un peu plus aiguës, leur hauteur se situe à mi-chemin entre la note diatonique qui la précède, et celle qui la suit.

Sur un piano, les touches blanches sont les notes qui correspondent à l’échelle diatonique de la gamme de DO Majeur
Les touches noires sont les notes altérées.
Le signe # (dièse) donne une élévation d’1Dt à la note. On peut dire que mi# = fa, et que si# = do.
Le b (bémol), c’est exactement la même chose, mais vers le bas. Il est donc vrai de dire que reb = do#, sib = la#,
mais également que fab = mi, et que dob = si.

On s’y fait vite.  Avec la notation Y, on verra la façon dont les # et les b se répartissent le travail. Par la suite, la notation conventionnelle # et b et tout ce qui va avec (portées, armature, clés etc.) sera bien plus simple à intégrer.

Attention : Pour  un vrai musicien, un do# n’est pas tout-à-fait la même chose qu’un reb.
En solfège traditionnel, on établit une distinction entre un demi-ton diatonique  et un demi-ton chromatique.
En notation Y… ça n’a aucune importance.

 Certaines notes sont-elles plus importantes que d’autres ?

Non. Toutes les notes sont utilisées en musique, mais pas en même temps. Par exemple, un passage en SOL Majeur utilisera exclusivement les notes de la gamme de SOL Majeur, soit sol  la  si  do  re  mi  fa#, ou Y(7  9  11  0  2  4  6)

Récap

Chromatique : C’est l’ensemble de toutes les notes, soit onze notes.
Diatonique : Le groupe de sept notes qu’on va utiliser pour construire une gamme. Parmi ces sept notes, on pourra trouver des notes altérées.
Altérée : Note suivie d’un b ou d’une # et qui modifie la hauteur de la note..

Bon, on est prêts à examiner les gammes que nous utilisons pour faire un peu de bruit, et qui portent le doux nom de « gammes tempérées à échelle diatonique »:  C’est par là : Les gammes (1) : introduction

PS : Certains utilisent la notation Anglo-saxonne (A, B, C, etc..). Allez ici pour comprendre comment ça marche.


logo-pdf


sondage

Publicités

Auteur : Yves Blasquez

Autodidacte donc curieux, j'ai toujours préféré les chemins de traverse aux nationales. Mes différents sites disséminés sur la toile racontent mes promenades.

2 réflexions sur « Les bases de la notation Y (3) : Chromatique, diatonique, altéré… »

  1. Bonjour Yves, Je découvre votre site et vos travaux avec admiration.
    Je joue des claviers et de la guitare depuis 40 ans sans connaissance musicales, depuis 2 mois je me suis mis à la basse avec un professeur qui m’a ouvert les yeux sur les modes. J’ai regretté de ne pas m’y être intéressé plus tôt, j’aurais fais à coup sûr de gros progrès. Maintenant grâce à votre méthode, la notation Y tout me parait plus simple (car je ne suis pas encore « formaté » à la méthode traditionnelle. Bravo et merci.
    Hubert

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour vote appréciation 🙂
      Mais la notation Y est un ‘chemin de traverse’ et ne saurait en aucuns cas remplacer le solfège traditionnel. Ne craignez pas d’être ‘formaté’ par la méthode traditionnelle : Au contraire, je pense que l’étude d’un sujet permet d’aller beaucoup plus loin et plus vite que de batailler tout seul dans son coin.
      Belle journée à vous, Hubert
      Yves

      J'aime

Un avis, une remarque ? C'est à vous.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s